Masterisé pour iTunes, innovation ou marketing ?

Loge Mastered for iTunesVous êtes habitués à acheter de la musique sur la plateforme de téléchargement d’Apple Store où peut être un artiste souhaitant vendre ses oeuvres sous la marque de la pomme ? Alors vous avez probablement déjà rencontré le label « masterisé pour iTunes ». Apple nous proposent a présent de la musique au processus de masterisation optimisés pour fichiers AAC 256 Kbit/s…

Mais que ce cache-t-il réellement derrière le label « Mastered for iTunes » ?

Selon le slogan marketing d’Apple, les fichiers ainsi certifiés permettraient de reproduire la musique conformément à la volonté de l’artiste et de l’ingénieur du son, tel qu’ils l’ont  « librement » décidé et conçu !

« La musique, telle que l’artiste et l’ingénieur du son l’ont conçue »

application de mastering iTunesPour ce faire, Apple fournit des directives techniques mêlées de marketing soigneusement mis au point,  un encodeur miracle ainsi que divers outils de mastering  « à la pointe de l’innovation et  de l’excellence audio informatique ». Ça fonctionne même en application iPad. Cool, non !

Ainsi nous apprenons  que les fichiers labellisés « Mastered for iTunes » sont à présent encodés au format iTunes Plus à 256 kbit/s au lieu des 128 kbit/s habituels de la plateforme de vente en ligne. Autre nouveauté innovante, les fichiers iTunes Plus sont encodés à partir des fichiers masters originaux haute définition au lieu des fichiers 16bit/44,1kHz  qui est la norme du CD.

« L’innovation et l’excellence du son »

Bon, admettons que cet algorithme soit une véritable évolution révolutionnaire et que l’encodage à partir de fichiers haute résolution apporte un gain de qualité… quoique je doute fort que ça soit perceptible sur des fichiers compressés à perte en 256 Kbit/s en finalité, mais bon soyons ouvert d’esprit.

Enfin, fort heureusement, ce n’est qu’un début …

« Pour découvrir le son de votre musique une fois celle-ci encodée, et pour faire des choix créatifs décisifs au cours du processus de masterisation »

Grâce aux directives d’Apple (aux studios),  nous pouvons non seulement découvrir le son et la musique tel que nous le concevons, mais en plus nous pouvons enfin faire des choix créatifs et décisifs avant l’encodage.

Bon pour gâcher un peu la petite histoire, Apple encourage les studios de mastering (par l’obtenions du fameux label « Mastered for iTunes »), à insérer dans la chaine de traitement de l’audio, un outil qui simule l’altération produite par l’encodeur. Ceci dans le but de permettre à l’ingénieur du son de compenser au mieux la dégradation produite (par l’encodeur AAC) au niveau du traitement du son, avant même l’exportation du fichier master.

En plus simple, comment optimiser la musique pour pouvoir jeter 80% des informations !

Améliorer la restitution sonore sur des produits qui ont inondé notre société peut sembler être une bonne idée…

Effectivement, avec plus de 315 millions d’appareils iOS vendus et plus de 16 milliards de téléchargements encodés à ce jour à l’échelle mondiale, l’AAC est devenu une nouvelle norme pour la musique vendue sur internet.

Il est juste dommage qu’Apple persiste dans le nivellement par le bas et l’impose aux créateurs et consommateurs pour des fins purement commerciales. Apple vise clairement à dématérialiser la musique pour imposer son monopole dans le secteur de la vente par téléchargement via la plateforme Apple Store.

Ne vous laissez pas avoir par des arguments biaisés et un long discours technique détourné du domaine de l’audio pro. Le poids et la qualité audio de tels fichiers audio sont largement en dessous du CD! Cela reste des fichiers compressés et encodés en AAC 256 Kbit/s, l’équivalent en débit d’un fichier mp3 256 Kbit/s.

En conclusion

Appel vise tout simplement à forcer majors et studios à adapter la procédure de masterisation pour une restitution optimisée sur les produits de la marque tels que iPod, iPad iPhone et l’application iTunes. C’est aussi une façon d’imposer petit à petit aux majors  à produire de la musique adaptée au stockage en masse.

En nous laissant miroiter une innovation technologique, on nous impose en réalité un format de qualité moindre optimisé pour l’écosystème d’Apple ! Le monopole d’Apple sur la vente de la musique est devenu tellement puissant que l’industrie du support matérialise s’effondre et avec elle tout effort d’évolution vers des supports proposant une réelle amélioration de la qualité audio.

Se pose la question maintenant, combien de temps encore les majors sont prêts à investir dans un mastering sur supports haute définition alors que le marché de la musique se dirige clairement vers les fichiers téléchargeables en basse résolution ?

Pour garder une lueur d’espoir, nous allons voir apparaitre le HD-AAC !

Alain ERNST
Ingénieur du son spécialisé en mastering chez FreeSon Audio Mastering

Bibliographie: https://www.apple.com/chfr/itunes/mastered-for-itunes/